Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


samedi 24 septembre 2016

Pierre Bourdieu and Physical Culture, Edited by Lisahunter, Wayne Smith, Elke Emerald

Pierre Bourdieu and Physical Culture 
Edited by Lisahunter, Wayne Smith, Elke Emerald
Routledge 
2015

Présentation de l'éditeur
The work of French sociologist, anthropologist and philosopher Pierre Bourdieu has been influential across a set of cognate disciplines that can be classified as physical culture studies. Concepts such as field, capital, habitus and symbolic violence have been used as theoretical tools by scholars and students looking to understand the nature and purpose of sport, leisure, physical education and human movement within wider society.
Pierre Bourdieu and Physical Culture is the first book to focus on the significance of Bourdieu’s work for, and in, physical culture. Bringing together the work of leading and emerging international researchers, it introduces the core concepts in Bourdieu’s thought and work, and presents a series of fascinating demonstrations of the application of his theory to physical culture studies. A concluding section discusses the inherent difficulties of choosing and using theory to understand the world around us. By providing an in-depth and multi-layered example of how theory can be used across the many and varied components of sport, leisure, physical education and human movement, this book should help all serious students and researchers in physical culture to better understand the importance of social theory in their work.
Foreword (Michael Grenfell) Preface Part A: An Introduction to Pierre Bourdieu’s Concepts 1. Pierre Bourdieu and his conceptual tools (lisahunter, Wayne Smith, elke emerald) Part B: Bourdieu in Practice: Using Theory to Understand Physical Cultures 2. ‘I’ll go back next week – it’s complicated’: Returning to dance with the help of Bourdieu (elke emerald, Karen Barbour) 3. Bourdieu, physical culture and universities (Wayne Smith) 4. ‘Stop: No’. Exploring social suffering in practices of surfing as opportunities for change (lisahunter) 5. Bourdieu in the Changing Room (Toni O'Donovan, Rachel Sandford, David Kirk) 6. Putting habitus to work in research on how coaches learn through experience: Identifying a coaching habitus (Richard Light, John Evans) 7. Challenging the economy of gendered practices in PE using Bourdieu’s embodied reflexive sociology (David Brown, David Aldous) 8. Skirting the issue: Women boxers, liminality and change (Elise Paradis) 9. Entering the field as a sports coordinator: negotiating the micropolitics of the profession (Erin Christensen, Anthony Rossi) 10. Bourdieu, young people and physical activity: Intersecting fields of social class and family (Symeon Dagkas, Thomas Quarmby) 11. The paradox of physical activity for Qatari women: Researcher hysteresis and reflexivity (Kelly Knez, lisahunter) 12. Understanding dis/ability in Physical Education through the lens of Bourdieu (Hayley Fitzgerald, Peter Hay) 13. Symbolic capital and the hetero norm as doxa in Physical Education (Karin Redelius, Birgitta Fagrell, Håkan Larsson) 14. Understanding snowboarding bodies with Bourdieu: Some reflections from the snow field (Holly Thorpe) 15. Bourdieu and Body (Qiang Gao) Part C: Issues and Tensions Using Bourdieu 16. Thinking with and outside Bourdieu (Katie Fitzpatrick) 17. Does my research look good in that? Problems, politics and processes when choosing social theory in research in physical culture (Doune Macdonald, Louise McCuaig) 18. Bourdieu comes off the bench: a reflexive analysis of the circulation of ideas within the sociology of sport field (Richard Pringle) 19. Continuing to work with, against and beyond Bourdieu (lisahunter, elke emerald, Wayne Smith)

lisahunter researches and teaches in movement, subjectivities, epistemology, research methods (participatory activist research, visual, narrative, sensory, (auto)ethnography), pedagogy, sex/gender/sexualities, and fields of sport/leisure, health, and education
Wayne Smith is a Senior Lecturer in the Faculty of Education, University of Auckland, New Zealand. Wayne drew on Bourdieu’s framework for his doctoral thesis and subsequent published articles
elke emerald is a Senior Lecturer in The School of Education and Professional Studies, Griffith University, Australia. elke's current research investigates the impacts of research on the researcher


vendredi 23 septembre 2016

vidéo: Marie-Albane de Suremain, Enseigner les colonisations et les décolonisations (avec Sophie Dulucq et David Lambert)



vidéo: Marie-Albane de Suremain, Enseigner les colonisations et les décolonisations (avec Sophie Dulucq et David Lambert)


Enseigner les colonisations et les décolonisations
Marie-Albane de Suremain, Sophie Dulucq, David Lambert
Canopé
Maîtriser
2016

Présentation de l'éditeur
Comment faire connaître l'histoire des colonisations et des décolonisations, comprendre une question sensible inscrite dans les programmes scolaires et proposer des outils pour aborder de manière sereine cet enseignement ? Enseignants de collège et de lycée général, technologique et professionnel, élèves et étudiants, cet ouvrage vous propose :
  • des mises au point scientifiques par thèmes rendant compte des dernières recherches historiques
  • une approche au plus près des sociétés coloniales restituant la diversité des acteurs - colonisés et colons - ainsi que la complexité de la situation coloniale
  • des dossiers documentaires (textes, cartes, photographies, etc.), assortis de présentations scientifiques, proposant des pistes d'utilisation pédagogique adaptées à différents niveaux de classe.

Cet ouvrage a été réalisé en partenariat avec le Musée de l'histoire de l'immigration.
  

 

jeudi 22 septembre 2016

écouter: Milena JAKŠIĆ, La traite des êtres humains en France. De la victime idéale à la victime coupable



écouter: Milena JAKŠIĆ, La traite des êtres humains en France. De la victime idéale à la victime coupable
Les Discussions du soir par Antoine Garapon, 22.09.2016

Milena JAKŠIĆ
La traite des êtres humains en France
De la victime idéale à la victime coupable
CNRS
2016

Présentation de l'éditeur
À partir d’une enquête menée auprès des magistrats, des avocats, des policiers et des associations en charge de l’identification et de la protection des victimes de la traite des êtres humains, Milena Jakšić interroge les non-dits d’un phénomène dont les pouvoirs publics peinent à prendre la mesure.
Alors que la traite fait l’objet d’une mobilisation importante depuis les années 2000, en France, seules quelques rares affaires sont portées devant les tribunaux. Et lorsque les forces institutionnelles et associatives qui s’intéressent a cette cause parviennent à donner une visibilité aux ≪ victimes de la traite ≫, celles-ci sont aussitôt l’objet de suspicion en tant que femmes immigrées ou prostituées.
Au croisement des études sur les questions sexuelles, les migrations internationales et la criminalité, cette étude solidement informée interroge le statut improbable de ≪ victime coupable ≫. Milena Jakšić parvient à montrer combien la figure de la victime est tributaire des contraintes et des tensions qui régissent la police, la justice ou le monde associatif. Une contribution majeure à la sociologie des figures de l’intolérable.

Sociologue, chargée de recherches au CNRS, Milena Jakšić est membre de l’Institut des sciences sociales du politique (ISP, Université Paris-Ouest Nanterre). Elle est spécialiste de la sociologie des pratiques judiciaires et des causes humanitaires.

mercredi 21 septembre 2016

vidéo: Michèle Riot-Sarcey, Le procès de la liberté. Une histoire souterraine du XIXe siècle



Michèle Riot-Sarcey
Le procès de la liberté
Une histoire souterraine du XIXe siècle 
La Découverte
2016

Présentation de l'éditeur
Dans cet ouvrage, Michèle Riot-Sarcey fait revivre les idées de liberté surgies au cours des expériences ouvrières et des révolutions sociales du XIXe siècle français. Des idées largement oubliées depuis : minoritaires et utopiques, incomprises à leur époque, elles ont été maltraitées par l’histoire devenue canonique. Leur actualité s’impose pourtant aujourd’hui, à l’heure où l’idée de liberté individuelle a été dissociée de la liberté collective et réduite au libéralisme et à l’individualisme.
Ce passé inaccompli est ici revisité à partir de ses traces multiples : publications politiques, archives, romans, poésie, tableau, etc. Avec un souffle singulier, l’auteure restitue l’étonnant parcours de vie de femmes et d’hommes du peuple si nombreux à s’engager dans les chemins de la révolte, révélant ainsi les modalités méconnues de l’effacement de cette histoire. Comme le rôle des idées du « socialiste » Henri de Saint-Simon, qui influença tant de ces acteurs avant de se retrouver au cœur du projet capitaliste et industrialiste du Second Empire. Ou encore celui de Victor Hugo, dont l’immense succès des Misérables contribua à l’oubli de l’esprit de liberté qui avait marqué les insurrections de 1830 et 1848.
Cette fresque audacieuse, aussi excitante à lire qu’elle est remarquablement documentée, démontre la pertinence de la pensée de Walter Benjamin sur la nécessité de « faire exploser les continuités historiques ». Et elle invite à comprendre autrement les symboles aujourd’hui en ruines du XIXe siècle français : philosophie du progrès, contrôle de l’ordre social, « mission civilisatrice » de la république coloniale… Afin de libérer la modernité créatrice de la modernité dévastatrice, ce livre entend ainsi donner à voir sous un jour nouveau les rêves du passé, dont l’actualité prend sens au présent dans la quête d’un avenir radicalement autre. 
Michèle Riot-Sarcey, professeure émérite d’histoire contemporaine et d’histoire du genre à l’université Paris-VIII-Saint-Denis, et historienne du politique et du féminisme, est notamment l’auteure de La Démocratie à l’épreuve des femmes. Trois figures critiques du pouvoir, 1830-1848 (Désirée Véret, Jeanne Deroin, Eugénie Ni-boyet) (Albin Michel, 1994), Le Réel de l’utopie (Albin Michel, 1998), Histoire du féminisme (La Découverte, 2002, 2015), 1848, la révolution oubliée (avec Maurizio Gribaudi, La Découverte, 2008, 2009).


mardi 20 septembre 2016

Lire les sciences sociales: Présentation et discussion de La question climatique. Genèse et dépolitisation d'un problème public de Jean-Baptiste Comby, 19 octobre 2016

LIRE LES SCIENCES SOCIALES
Mercredi 19 octobre 2016

14 h 00 - 16 h 30
CNRS/Site Pouchet, Salle 159
59 - 61, rue Pouchet, 75017 Paris
métro ligne 13 - Guy Moquet | Brochant , Bus 66 - La Jonquière
 Présentation et discussion (en présence de l'auteur) de :

La question climatique. Genèse et dépolitisation d'un problème public (Raisons d'agir, 2015)
de Jean-Baptiste Comby
par Stanislas Morel

Présentation de l'éditeur

Au cours des années 2000, la montée en puissance de la question climatique dans les médias généralistes français, en rendant plus évidents les dégâts environnementaux provoqués par le capitalisme, aurait pu conduire à interroger l'emprise des rationalités marchandes sur l'organisation des sociétés. Revenant sur la genèse et le déroulement ordinaire de ce débat public, ce livre montre comment s'est au contraire imposée une vision dépolitisée de la question climatique. Pour attirer l'attention des journalistes, les défenseurs conventionnels de cette cause doivent en livrer une version consensuelle propre à satisfaire les verdicts du «plus grand nombre». Ils développent alors une entreprise de moralisation des individus ce qui, du même coup, met à l'abri de la critique les logiques économiques et politiques engendrant la catastrophe écologique en cours. Et ce d'autant plus que les prescriptions «éco-citoyennes» occultent le coût environnemental plus élevé des styles de vie socialement valorisés, permettant ainsi aux plus favorisés de faire valoir leur bonne volonté écologique sans avoir à questionner leurs aspirations consuméristes. Loin d'être neutre, la dépolitisation des enjeux climatiques conforte une organisation sociale hautement inégalitaire et écologiquement dévastatrice. C'est donc à une sociologie des mécanismes concourant à la préservation de l'ordre établi que contribue l'enquête présentée dans ce livre. Ce faisant, elle ouvre des pistes pour penser autrement, et au-delà du seul cas français, une transformation sociale et écologique des «sociétés de marché».

Biographie de l'auteur

Jean-Baptiste Comby est sociologue, chercheur au Centre d'analyse et de recherche interdisciplinaire sur les médias (CARISM) ainsi qu'au Centre nantais de sociologie (CENS) et maître de conférences à l'Institut français de presse de l'université Paris II.
Contact : lirelessciencessociales@gmail.com

(source: LLSS) 


lundi 19 septembre 2016

Claire Zalc, Dénaturalisés. Les retraits de nationalité sous Vichy

Claire Zalc
Dénaturalisés
Les retraits de nationalité sous Vichy 
Seuil 
L'Univers historique 
2016

Présentation de l'éditeur
« La France aux Français » : ce fut l’une des premières mesures mises en œuvre par le gouvernement de Vichy avec la loi du 22 juillet 1940, qui prévoyait de réviser la naturalisation de tous les Français naturalisés depuis 1927. Plusieurs centaines de milliers de personnes, 1 million peut-être, étaient visées et, même s'ils n'étaient pas cités dans le texte de la loi, les Juifs en premier lieu.
À partir d’une étude d’une ampleur inédite dans les archives, Claire Zalc livre une puissante analyse des effets de cette loi, depuis son application par les magistrats de la commission de révision des naturalisations, les préfets, et les maires jusqu’à ses conséquences pour ceux qui l’ont subie et se sont vus retirer la nationalité française. Au ras de la pratique administrative, elle établit comment se dessinent les visages des « mauvais Français », et comment ceux-ci ont tenté de protester contre l'arbitraire. Elle apporte une nouvelle pièce aux débats historiographiques sur l'antisémitisme de Vichy et son autonomie vis-à-vis des pressions allemandes, mais aussi sur la continuité des pratiques et personnels entre la IIIe République, Vichy et la IVe République.
Une analyse implacable des mécanismes, de la violence d'Etat et du fonctionnement d'une administration en régime autoritaire.
"Une enquête passionnante, exceptionnelle."
Annette Wieviorka
Claire Zalc est directrice de recherches à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS-ENS). Elle a publié Face à la persécution. 991 Juifs dans la guerre, avec Nicolas Mariot (Odile Jacob, 2010) et Melting Shops. Une histoire des commerçants étrangers en France (Perrin, 2010). Elle a dirigé, avec Tal Bruttmann, Ivan Ermakoff et Nicolas Mariot, Pour une microhistoire de la Shoah (Seuil, 2012).

samedi 17 septembre 2016

Publications de Pierre Bourdieu: sur les Intellectuels et à propos des surnuméraires




Publications de Pierre Bourdieu
sur les Intellectuels
et 
à propos des surnuméraires



(Cette liste de publications sera mise à jour au fur et à mesure,  G.Q.)
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Publications de Pierre Bourdieu: Sur les Intellectuels (champ, intellectuel collectif, les "intellectuels médiatiques" sont une parodie)


Publications de Pierre Bourdieu: à propos des surnuméraires (un des grands facteurs de changement historique est le décalage entre la production du système scolaire et les postes fournis) 





--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir également:


Publications de Pierre Bourdieu, Sociologie historique et analyse du changement

Publications de Pierre Bourdieu: Sociologie de la science (champ scientifique, science de la science, réflexivité, livres)

Publications de Pierre Bourdieu: Sur la politique (sociologie, champ, espace social et classes sociales, interventions)

Publications de Pierre Bourdieu: Sur les médias (sociologie - champ journalistique - le sondage, une "science" sans savant - les "intellectuels médiatiques" sont une parodie)

Publications de Pierre Bourdieu: Sur le Langage (sociologie, pouvoir symbolique, ontologie politique de Martin Heidegger, dévoiler les ressorts du pouvoir en remontant à la magie des mots) 


Publications de Pierre Bourdieu: Sur la Culture (sociologie, champ, revue Liber, Parlement International des Ecrivains, la culture est en danger, livres)

Publications de Pierre Bourdieu: Sur l'Éducation (sociologie, Mai 68, surnuméraires, rapports officiels, l'ARESER, livres)